• Le lodge

    Houppelandes by Elizabeth Riou

Elizabeth Riou nous propose ici un voyage dans le temps et autour du monde au travers de ses capes. Un retour au Moyen-Âge, du temps où nos ancêtres portaient ce vêtement pour sortir. Une invitation au voyage vers l’Afrique du Nord où ces capes sont un costume traditionnel. Ce lodge au-delà des toiles, est donc décoré aux couleurs de la Terre, notre planète. Vous y trouverez du mobilier fait de matières brutes issues de l’artisanat, des peaux, du cuir, du bois, du fer… Et bien sûr vos 2 capes pour vous réchauffer sur la terrasse au sortir de votre bain relaxant.

Elizabeth Riou nous propose ici un voyage dans le temps et autour du monde au travers de ses capes. Un retour au Moyen-Âge, du temps où nos ancêtres portaient ce vêtement pour sortir. Une invitation au voyage vers l’Afrique du Nord où ces capes sont un costume traditionnel. Ce lodge au-delà des toiles, est donc décoré aux couleurs de la Terre, notre planète. Vous y trouverez du mobilier fait de matières brutes issues de l’artisanat, des peaux, du cuir, du bois, du fer… Et bien sûr vos 2 capes pour vous réchauffer sur la terrasse au sortir de votre bain relaxant.

Interview

Elizabeth Riou

Artiste Peintre

Biographie

Voyage Voyage

Elizabeth Riou n’a pas choisi les toiles et le nom de son lodge totalement au hasard…

Houppelandes, burnous mais capes surtout car avant d’être une artiste plasticienne, Elizabeth est titulaire d’une licence d’arts plastiques et d’un CAPES ! tout s’explique.

En effet avant de s’orienter vers des toiles et des palettes pour diffuser sa vision de la culture et des civilisations, Babeth a enseigné à Marseille et à Toulon. Toujours soucieuse de relier l’histoire au présent, elle s’est ensuite orientée vers la matière et les tissus en s’attachant à travailler les tapisseries.

Puis le papier et la peinture s’imposent à elle comme une évidence. Elle mène alors en parallèle son entreprise de vêtements de jacquards en laine – au cœur du 5eme arrondissement de Paris entourée d’une équipe de tricoteuses et de couseuses – et ses expositions personnelles.
En 1990 elle quitte la France pour la Grèce où le bois la travaille et où elle apprend à le travailler et s’installe au Maroc en 2005, Maroc qui lui offre un cadre culturel et naturel idéal pour approfondir son travail sur les civilisations et la transmission.

Elizabeth, si tu étais

  • une forêt du Monde tu serais...

    Naturellement celle de Tronçais

  • un arbre, tu serais...

    Un chêne

  • une partie de cet arbre, tu serais...

    La frondaison, au plus haut

  • un habitant de la forêt, tu serais...

    Le "Baron Perché"

  • une saison, tu serais...

    Le printemps

  • un champignon, tu serais...

    Des mousserons

  • un vent, tu serais...

    Un grand vent d'Ouest

  • une odeur, tu serais...

    Celle de l'hélichrysum que laisse le sanglier sur son passage