• Le lodge

    Moodywood by Cédric Marcillac

Quand le monde de la mode rencontre celui de l’art… Un lodge totalement habité par l’esprit de Cédric, du mobilier au lampadaire, en passant par le jeté de lit. Tout a été pensé, créé, assemblé, cousu, brodé par Cédric. Ce lodge est à l’image de sa créativité: explosif ! Un lodge aux couleurs de la vie, pour vous offrir un cocon «arty» au milieu de cette magnifique forêt.

Quand le monde de la mode rencontre celui de l’art… Un lodge totalement habité par l’esprit de Cédric, du mobilier au lampadaire, en passant par le jeté de lit. Tout a été pensé, créé, assemblé, cousu, brodé par Cédric. Ce lodge est à l’image de sa créativité: explosif ! Un lodge aux couleurs de la vie, pour vous offrir un cocon «arty» au milieu de cette magnifique forêt.

Interview

Cédric Marcillac

Artiste Plasticien

Dites-nous ce qui a motivé votre participation à ce projet ? Ce qui, dans cette nature, vous a inspiré à y mettre de l'art contemporain ?

Alors qu’est ce qui m’a motivé dans ce projet ? Et bien je dirais pour commencer… Notre rencontre ! La façon dont tu m’as raconté ton projet... Le coté dynamique aussi que tu donnes de ta personne. J’ai immédiatement accroché au sujet de la forêt associée au design et à l’ art ! Un projet fou mais qui demande de s'y arrêter, aux antipodes de mon caractère normalement... Et pourtant, une fois à l’intérieur du lodge, je me suis apaisé... J’aurais même pu me mettre à dessiner si j’avais prévu du papier... Je suis rentré chez moi et immédiatement, une foule d’images me sont venues en tête.

Comment avez-vous sélectionné les œuvres que vous souhaitiez intégrer à ce lieu ?

Tout d’abord, j’ai choisi de peindre sur les murs pour laisser une trace de moi sur le bois ! Sensuel… Immédiatement après, j’ai eu envie de textile, de cocooning. Une envie de me blottir dans du confortable tout en faisant face à cette immense baie vitrée devant les arbres. Du coup j’ai eu envie de te proposer des plaids ou des jetés de lit pour apporter un confort et un apport de sensualité, avec le textile que je travaille depuis l’âge de mes 10 ans. J'aime la matière et on la retrouve aussi dans le lodge... Lorsque tu m’as montré la terrasse, là est arrivé le coté sexy du lodge. J’aurais pu avoir l’envie de lézarder tout nu sur cette terrasse et là… Ça m’a fait penser à mon lampadaire aux 500 jambes de Barbies... Un coté érotique de mon travail... J'ai aussi pensé à mon travail de tressage de scoubidous présent dans le lampadaire mais cette fois-ci, sur des fauteuils en métal où j’ai interprété un tressage de cactus. Et ma foi, je les vois très bien sur cette terrasse.

Biographie

Cédric Marcillac

Né le 14 Avril sous le signe du bélier, Cédric a fait ses études à Tours. Bac en poche, il fonce à Paris. Sur les conseils de Karl Lagerfeld, il attaque pour 2 ans les cours du studio Berçot. Amoureux des arts et de tout ce qui s’y colle, il ouvre les yeux sur tout ! Formé auprès de Claude Montana et chez Jean-Paul Gaultier comme styliste accessoiriste. Il se penche ensuite sur la presse au magazine Vital, puis jette un regard sur la direction artistique et crée les vitrines du groupe Zadig & Voltaire. En 2000, il s’en retourne dans sa ville natale et ouvre une boutique de vêtements sur-mesure, robes de mariées, costumes façon taylorien avec sa patte plastique. C’est Marie-Claude Valentin qui le propulse sur la planète art. Le Centre de Créations Contemporaines de Tours lui commande une installation sur le thème des sapins de Noël où il rencontre Régine Charvet Pellot, la papesse du design, qui lui offre un cadre de luxe pour exposer en solo son fameux cabinet de curiosités, insectes surdimensionnés peints de ciment, sur patchwork textilien de luxe.
Travailleur impertinent et impénitent, depuis, il enchaîne…

Cédric, si tu étais...

  • une forêt du Monde, tu serais ...

    La forêt de Lady Chaterley

  • un arbre, tu serais...

    Un églantier

  • une partie de cet arbre, tu serais...

    Sa fleur

  • un habitant de la forêt, tu serais...

    Le faune

  • une saison, tu serais...

    Le printemps

  • un champignon, tu serais...

    Une coulemelle

  • un vent, tu serais...

    Le melthem

  • une odeur, tu serais...

    L'odeur de la mousse fraîche