• Le lodge

    Via Nilo by Philippe Borderieux

Une invitation au voyage. Un lodge subtil, aux couleurs de l’eau et des nuances de ciel, peintes par Philippe Borderieux lors de sa descente du Nil. Une œuvre composée de 20 toiles à lire dans le sens que vous choisirez. Un cygne vient se poser sur un mur, parfois la nuit. Un dormeur vous accompagnera peut-être aussi dans vos songes… Vous profiterez ici de tout l’univers du peintre et même de l’une de ses toutes premières sculptures. La décoration discrète et soignée, de velours vert thym et de laiton doré, vous offre un confort physique et mental pour une expérience unique.

Une invitation au voyage. Un lodge subtil, aux couleurs de l’eau et des nuances de ciel, peintes par Philippe Borderieux lors de sa descente du Nil. Une œuvre composée de 20 toiles à lire dans le sens que vous choisirez. Un cygne vient se poser sur un mur, parfois la nuit. Un dormeur vous accompagnera peut-être aussi dans vos songes… Vous profiterez ici de tout l’univers du peintre et même de l’une de ses toutes premières sculptures. La décoration discrète et soignée, de velours vert thym et de laiton doré, vous offre un confort physique et mental pour une expérience unique.

Interview

Philippe Borderieux

Artiste plasticien

Dites-nous ce qui a motivé votre participation à ce projet ? Ce qui, dans cette nature, vous a inspiré à y mettre de l'art contemporain ?

La nature a toujours été présente dans ma vie et dans mon œuvre picturale. Que ce soit dans mes " jardins calcinés" ou dans mes dernières toiles de forêt, j'ai toujours aimé et vécu la nature. Donc forcément, ce projet d'art contemporain m'interpelle en pleine nature. Moi qui vis et travaille en plein cœur de Paris, l'idée d'offrir - aux personnes exigeantes comme moi quant à leur confort et leur plaisir - un véritable écrin pour se reposer au cœur de la nature... Une suite avec terrasse et jacuzzi privé. Génial ! Alors bien sûr, j'ai été convaincu dès le premier contact avec cette cabane haut de gamme dans les arbres et suis très impatient d'aller passer des week-end sur place !

Comment avez-vous sélectionné les œuvres que vous souhaitiez intégrer à ce lieu ?

J'ai choisi avec Anne-Caroline des œuvres qui lui parlaient et qui racontaient une histoire. J'ai voulu offrir un voyage au travers de ces toiles. Un voyage au pays des couleurs subtiles du Nil et de ses rivages, un voyage au pays des nuances, comme on peut le vivre en regardant les couleurs de la nature présente à travers les vitres immenses de ce lodge. Un voyage en lumière aussi. Une multitude de toiles qui compose une œuvre autour d'un tronc commun qu'est le Nil dans lequel circule l'eau, vitale... Comme une multitude de feuilles qui composent un arbre autour d'un tronc, dans lequel circule la sève, vitale...

Biographie

Une multitude de toiles qui compose une oeuvre autour d'un tronc commun qu'est le Nil dans lequel circule l'eau, vitale... Comme une multitude de feuilles qui composent un arbre autour d'un tronc, dans lequel circule la sève, vitale ...

Philippe Borderieux est un artiste plasticien, né en 1952 à Bourges. Il est diplômé de l’Ecole Normale de Cachan et enseigne dès le début de sa carrière de peintre à l’école des Beaux-Arts de Caen. La nature est au cœur du travail de Borderieux elle offre à l’artiste un large « répertoire de signes qui constitue le fondement d’un système universel et élémentaire de formes et de couleurs », comme le rappelle Jean-François Mozziconacci (conservateur en chef du patrimoine).

À travers l’utilisation de différents médiums – la peinture, le dessin et la céramique – qu’il juge complémentaires, Philippe Borderieux restitue l’atmosphère du jardin, dans un élan de fraicheur et de fécondité. Dans un espace clos et rassurant, il exprime par des biffures et des recouvrements, l’abondance de la nature et son renouvellement constant. Il révèle ainsi des souvenirs enfouis des bords de Loire, lieu de son enfance. Ainsi se développe tout un ensemble d’émotions et de rêveries, dans une nature domptée, en écho aux mythes de l’île enchantée.
En un sens sa démarche répond donc à une véritable approche archéologique, puisqu’il retranscrit l’image d’une nature calcinée, comme une réminiscence de son enfance. Son œuvre devient alors un véritable « conservatoire d’émotions ». Il écrit d’ailleurs très justement : « J’ai dans l’atelier, transformé les paysages de mes vies en herbier de l’avant monde ». L’intérêt qu’il porte aux fleurs fanées illustre parfaitement cela. Il confie lui même: “C’est ce qu’on ne regarde plus qui me plaît”.
Sa démarche artistique révèle une grande part de spontanéité dans la représentation de cet univers végétal. Il réalise plusieurs toiles à la suite, dans un mouvement presque frénétique, une poignée de crayons de mine de plomb, qu’il laisse aller librement. Il évoque bien plus qu’il ne retranscrit, une réalité. Il parle de « séances à l’épuisement », qu’il justifie par la force instinctive qui l’envahit lorsqu’il est à l’œuvre.

Philippe, si tu étais ...

  • Une forêt du Monde, tu serais...

    La forêt de Tronçais

  • Un arbre, tu serais...

    Un bouleau

  • Une partie de cet arbre, tu serais...

    Son écorce blanche

  • Un habitant de la forêt, tu serais...

    L'hermite

  • Une saison, tu serais...

    Le printemps

  • Un champignon, tu serais...

    Un champignon comestible c'est mieux ! ...un pied de mouton

  • Un vent, tu serais...

    Les Alizés

  • Une odeur, tu serais...

    L'odeur du jasmin