• Le lodge

    Ekalogic by Eka Acosta

C’est la lumière qui magnifie le travail d’Eka Acosta, artiste argentino-suédois. C’est cette même lumière pénétrant doucement le lodge qui a séduit Eka et l’a motivé à y mettre des œuvres spécialement créées pour ce lieu. L’éclairage de ce lodge est donc fait pour magnifier ses sculptures et donner vie aux habitants de la chambre, qui sont aussi les habitants de cette forêt. Des chevreuils et des bécasses. Deux animaux magnifiques. Les couleurs intérieures du lodge sont inspirées de leur pelage et de leur plumage. Des couleurs de la forêt profonde. Même si ceux d’EKA revêtent la couleur de l’amour : le rouge. Vous y croiserez peut-être aussi parfois, un cochon tout rose...

Interview

Eka Acosta

Sculpteur

Dites-nous ce qui a motivé votre participation à ce projet ? Ce qui, dans cette nature, vous a inspiré à y mettre de l'art contemporain ?

Ah la la, c'est une longue et belle histoire. Une histoire de respect, d'admiration et d'amitié. J'ai rencontré Anne-Caroline il y a longtemps, à une époque compliquée de ma vie. Elle m'a alors ouvert les portes de sa résidence d'artistes et j'ai passé plusieurs mois ici en Touraine, chez elle, à sculpter du grillage et donner vie à de nombreux animaux qui ont trouvé une seconde vie chez ses amis collectionneurs. Depuis j'ai repris ma route et me suis installé à Stockholm mais nous sommes toujours restés en contact. Nous avons l'un pour l'autre un grand respect et une certaine complicité. J'ai donc voulu logiquement faire partie des artistes qui donnent corps à ce beau projet écologique et écoresponsable. Ekalogique non ?

Comment avez-vous sélectionné les œuvres que vous souhaitiez intégrer à ce lieu ?

En toute logique, j'ai choisi les animaux de cette forêt de la Duporterie: des chevreuils et des bécasses.

Biographie

Un "tordeur" de fils qui n'a pas son pareil pour saisir l'animal dans le mouvement

Eka Acosta, né à Paris en 1970, a grandi à Buenos Aires. Après avoir travaillé dans le design et la décoration d'intérieur en Argentine et au Paraguay, il décide de se consacrer à l'art et part étudier en Europe. Son voyage l'entraîne à Stockholm où il vit depuis dix ans et sa passion pour la sculpture l'amène à découvrir ce qui sera désormais sa technique de prédilection: le modelage de grillage métallique. De Londres à Paris en passant par Stockholm, la réputation d'Eka Acosta n'est plus à faire. Son observation subtile des animaux, sa patiente dextérité et sa solide expérience de tordeur de fils de fer sont les secrets de son talent. Il n'a pas son pareil pour saisir l'animal dans le mouvement qui lui est naturel. À l'élégance, le charme ou l'étrangeté de ses sujets, s'ajoute la fascinante transparence de ses sculptures grandeur nature, un peu comme si nous les contemplions de plusieurs côtés à la fois. Une bonne façon de nous inciter à faire et refaire le tour des choses. Jean Ploteau.

Eka, si tu étais...

  • Si tu étais une forêt du Monde, tu serais...

    La forêt d'Amazonie

  • Si tu étais un arbre, tu serais...

    Un chêne

  • Si tu étais une partie de cet arbre, tu serais...

    Le tronc

  • Si tu étais un habitant de la forêt, tu serais...

    Son gardien

  • Si tu étais une saison, tu serais...

    L'été

  • Si tu étais un champignon, tu serais...

    Une chanterelle

  • Si tu étais un vent, tu serais...

    Une brise douce

  • Si tu étais une odeur, tu serais...

    Celle du bois